Avec la foire de Bâle et le Prix Romy Schneider & Patrick Dewaere, la maison Charriol était au cœur de l’événement en ce mois de mars 2015 ! Fondée en 1983 par Philippe Charriol, cette marque suisse de prestige a su mettre la haute joaillerie et les montres de luxe à l’honneur. Présentée en début d’année, la nouvelle collection a été jugée à la hauteur des précédentes. Une qualité exceptionnelle qui assoit la réputation de Charriol au fil des ans.

Charriol

La foire de Bâle, un haut lieu de l’horlogerie

Comme chaque année, la foire de Bâle a accueilli, durant huit jours, les marques les plus prestigieuses du moment. Du 19 au 26 mars 2015, ce sont presque 1 500 exposants qui se sont déplacés pour présenter leurs dernières créations. Très appréciée par les visiteurs, la marque Charriol a profité de cet événement pour renforcer sa position sur le marché international, et présenter sa nouvelle collection. Une fois encore, ce fut un succès pour la maison, qui impose son style tout en le modernisant au fil des ans. Inspiré par l’art celtique ancien, le style de Charriol se caractérise par son motif de câble tressé et sa fabrication à la main.
Pour cette année, il faudra retenir trois gammes, à savoir la collection de bijoux “Forever Young Couleurs“, la montre pour femme “St-Tropez Style“, et le chronophage “Gran Celtica SuperSports” pour hommes.
Charriol

Le prix Romy Schneider & Patrick Dewaere, un grand événement du cinéma français

Autre événement de ce mois de mars, l’édition 2015 du prix Romy Schneider & Patrick Dewaere était organisée au Sofitel de Paris. La marque Charriol était partenaire de cette soirée de prestige, qui a vu défiler les espoirs du cinéma français. Marie-Olga Charriol, directrice des relations publiques de la maison, en a profité pour offrir les bracelets de la collection “Celtic” à deux acteurs charismatiques et talentueux : Reda Kateb, qui a été récompensé par le prix Patrick Dewaere, et Éric Elmosnino, l’interprète de Thomasson dans le superbe film “La famille Bélier“. Côté fille, c’est la belle Adèle Haenel qui succède à Adèle Exarchopoulos et reçoit le prix Romy Schneider.

Ce mois de mars 2015 a permis à Charriol d’être au cœur de l’actualité et d’appuyer sa présence sur le prestigieux marché international de la haute joaillerie. La nouvelle collection fait l’unanimité et impose la marque comme une référence du luxe made in Suisse. Une double réussite pour cette maison familiale qui prouve que l’horlogerie tient une grande place, tant dans la culture hexagonale que suisse.

Charriol

Charriol

Charriol